Contexte

From UFOpaedia
Jump to: navigation, search

Notes du manuel


Nous sommes en l'an 1999. Des objets volants non identifiés (OVNIS) ont commencé à apparaître dans le ciel, la nuit, avec une régularité inquiétante. Des témoignages faisant état de violents enlèvements d'humains et d'horribles expériences ont semé la terreur chez des millions de gens. L'hystérie collective n'a fait que rendre encore plus évidente l'impuissance de la Terre face à une technologie largement supérieure à la sienne. De nombreux pays ont essayé de faire face seuls aux aliens. En août 1998, le Japon a créé une unité de combat anti-alienne : la Kiryu-Kai. Équipée d'appareils de combats japonais, la Kiryu-Kai semblait réellement puissante. Cependant, après 5 mois d'opérations intensives, elle n'avait toujours pas capturé le moindre OVNI. Il était clair que les aliens représentaient un problème mondial auquel tous les pays devaient faire face ensemble. Le 11 décembre 1998, des représentants des gouvernements économiquement les plus puissants du monde se rencontrèrent dans le plus grand secret à Genève. Après de longues discussions, la décision fut prise de créer une unité indépendante et secrète pour combattre, étudier et vaincre la menace alienne. Cette organisation allait être équipée des meilleurs pilotes, soldats, savants et ingénieurs du monde, travaillant ensemble dans une unité multinationale. Cette organisation fut appelée l'unité de Combat Extraterrestre (Extraterrestrial Combat unit) : X-COM

Chronologie de UFO Defense (d'après le manuel de X-COM Interceptor)


Prélude


1947


Le corps de l'armée de l'air du 509ème Bomb Group a signalé le crash d'un "disque volant" dans le désert proche de Roswell, Nouveau Mexique. Certain rapports ont dit qu'il y avait deux objets, et que l'un deux transportait hébergeait trois êtres aliens : deux morts et un vivant. Avant la fin de la journée, les officiels du corps de l'armée de l'air ont escamoté l'histoire, prétendant que l'objet qui s'était écrasé était en fait un ballon météo. L'existence des êtres aliens est catégoriquement niée. Tous les débris de "ballon météo" et autres preuves matérielles de "l'incident de Roswell" ont rapidement été récupérés et entreposés.


1997


L'activité OVNI augmente à travers le monde. Dans un premier temps, on en observe rarement et les scientifiques radient les rapports qu'ils considèrent comme un battage médiatique pour le 50ème anniversaire de "l'incident de Roswell". Cependant, les rapports concernant les activités d'OVNIS continuent d'augmenter, et la presse écrit en grand titre la phrase "Nous ne sommes pas seuls" sur les journaux métropolitains du monde entier.


1998


Les cas documentés d'enlèvements humains par les ovnis deviennent monnaie courante dans les zones de faible densité. Les gouvernements du monde intensifient leur préparation militaire, et on censure les informations sur les aliens dans la plupart des pays touchés. Les scientifiques essaient de prendre contact avec les extraterrestres, mais il n'y a aucune réponse de leur part. De nombreux pays commencent à envisager une attaque militaire directe contre les aliens. Le Japon, prenant la tête de la lutte anti-alienne avec sa bravoure aveugle, forme la «Kiryu-Kai», une force de combat contre les extraterrestres. Après cinq mois de fonctionnement, en utilisant le meilleur équipement disponible, le groupe n'est pas en mesure d'intercepter le moindre OVNI. En raison du manque de financement, le Japon est obligé de dissoudre le Kiryu-Kai en novembre 1998. Le 11 décembre, le Conseil de sécurité de l'ONU tient un sommet clandestin à Genève, en Suisse. Après un long débat, il est décidé à l'unanimité qu'une force multinationale secrète devrait être formée pour enquêter, combattre, et (espérons-le) vaincre les aliens. Les pays rassemblent alors les meilleurs pilotes, soldats, ingénieurs et scientifiques de toutes les nations de financement : X-COM - l'unité de combat extraterrestre, vient d'être créé.

La Première Guerre Alienne


1er janvier 1999


La première base secrète X-COM est établie. Equipée de deux intercepteurs (des avions de chasse) et d'un Skyranger (un transporteur de troupes), la base commence l'analyse de l'espace aérien local pour détecter les OVNIS. Les radars s'avèrent efficaces pour détecter les vaisseaux extraterrestres et les intercepteurs peuvent facilement abattre ou se faire cracher les plus petits OVNIS, mais sont hors-classés par les grands. Les soldats X-COM explorent les vaisseaux extraterrestres écrasés et recueillent des exemples de technologie extraterrestre; les laboratoires et ateliers, eux, étudient les objets aliens et développent des méthodes permettant de re-créer efficacement des armes et des équipements aliens. L'activité extraterrestre continue d'augmenter dans le monde entier. L'organisation X-COM est financée volontairement par les pays du Conseil des Nations, mais si les agents X-COM ne remplissent pas leur mission, les pays qui contribuent financièrement peuvent augmenter ou diminuer leur financement en fonction de leur perception de la réussite du projet. Les pays hors de la plage de surveillance de la base d'origine deviennent vite insatisfaits de la performance X-COM. Craignant la perte du financement, X-COM augmente la portée de détection de sa base d'origine, et de commence à chercher d'autres sites de bases possibles dans le monde. Les aliens deviennent de plus en plus audacieux. Ils atterrissent désormais dans les grandes régions métropolitaines et terrorisent la population. Le nombre d'enlèvements diminue à mesure que les étrangers se tournent vers massacre de la population terrienne. Comme plus d'incidents aliens ont lieu, il devient vite évident que la force d'invasion se compose non pas d'une, mais de nombreuses espèces exotiques.


2000


X-COM se développe, avec des bases placées stratégiquement tout autour du globe. Cela apaise la plupart des pays contributeurs, et le financement de l'organisation se stabilise. Malgré cela, les commandants de bases X-COM réfléchissent à des scénarios de financement, si la situation s'aggrave dans le futur. Des offres sont faites par X-Com pour vendre de l'équipement et des armes aliens à certaines organisations clandestines pour un bénéfice significatif. Comme l'équipement alien est étudié, il est enregistré par des scientifiques et des agents X-COM dans une banque de données baptisée "UFOpedia". Cette connaissance est rapidement mise en pratique : les agents X-COM sont équipés avec des armes plus puissantes et les bases possèdent des installations basées sur la technologie alienne.


2001


Dès le début de l'année, les patrouilles X-COM commencent à découvrir les bases aliennes dans des endroits cachés à travers le monde. Les commandants de base X-COM décident que la meilleure défense est l'attaque. Chaque fois qu'une nouvelle base alienne est découverte, une escouade est envoyée pour la détruire. Malgré de nombreuses victoires, de nouvelles bases extraterrestres continuent à apparaître. La recherche X-COM dans la culture et la technologie alienne progresse pendant que l'activité terroriste extraterrestre contine d'augmenter.


2002


Les dirigeants X-COM commencent à se rendre compte qu'ils se sont engagés dans une bataille perdue d'avance. Il devient clair que la clé pour vaincre les aliens est de découvrir la base à partir de laquelle ils coordonnent leur invasion. Malgré le succès continu dans certaines zones géographiques, le financement X-COM est sévèrement réduit car les nations assiégées ratifient des pactes avec les forces extraterrestres. Les dirigeants des bases X-COM prennent la décision impopulaire, mais financièrement solide de concentrer leurs efforts d'interception et d'attaque au sol dans les plus riches les plus puissantes nations du monde. Cette stratégie, couplée à une augmentation des ventes de la technologie alien aux "acheteurs inconnus", finance assez X-COM pour prolonger le projet pendant un certain temps. Il est reconnu, toutefois, qu'une solution définitive au problème alien doit être trouvée rapidement. Après une série d'interceptions et d'invasions de bases aliennes réussies, X-COM obtient la solution qu'il attend : l'interrogation des dirigeants extraterrestres capturés montre que la base d'origine des aliens est sur ​​Mars, dans une zone connue sous le nom Cydonia . En utilisant toutes les nouvelles technologies disponibles, les ingénieurs X-COM construire un Avenger, un vaisseau spatial interplanétaire capable de transporter des troupes et du matériel lourd sur Mars. Les efforts de fabrication augmentent considérablement, les armes et équipements sont produits pour l'assaut final sur la base martienne. Les soldats X-COM envahissent la base alienne à Cydonia. Après une bataille acharnée, la créature extraterrestre "le Cerveau" qui guidait apparemment toute l'invasion est localisée et tuée. L'activité OVNI passe à zéro, et les résistants aliens s'avérent désorganisés et faciles à vaincre sans le commandement du "Cerveau". La guerre est finie. Comme les derniers aliens de la base de Cydonia sont pourchassés par l'équipe X-COM, une balise de détresse automatique est activée. Une transmission de contenu inconnu est diffusé vers la Terre. Les soldats réussissent à éteindre le la balise à quelques secondes près. Après une étude approfondie, les scientifiques concluent que le message était un appel à des renforts en provenance des bases de aliens sur Terre. Étant donné que ces bases ont déjà été neutralisées, le message alien est rejeté et rapidement oublié. Après une période de six mois, des informations sur l'opération X-COM sont libérées pour le grand public, les nouvelles ne surprennent quasiment personne, puisque la présence des unités X-COM dans les grandes métropoles mondiales était devenue monnaie courante pendant les années précédentes.

FIN DU FICHIER


Et la chronologie continue par les évènements de l'Interlude qui amènent à Terror From The Deep.

Voir aussi